A mon ange

A mon ange
Un jour que j'étais endormie
Je me suis éveillée sans souci
Quelque chose en moi venait de se passer
J'ai su tout de suite que tu étais là, à mes cotés
Cette sensation étrange et réelle à la fois
M'a fait peur et m'a comblée de joie
Toi, mon Ange, si étrange et si fidèle
Comment leur dire que tu n'es pas qu'éphémère ?
Tu as toujours été présent à mes cotés
Et toujours tu resteras à m'écouter !
Même mes plaintes, mêmes mes délires,
Tu ne jugeras
Même mes pensées, mêmes mes désirs,
Tu ne gronderas !
Mais quelle chance de t'avoir à mes cotés
Quand tout devient sombre et sans gaité !
Mon Ange, permets-moi de te dire
M E R C I
Car je t'aime à l'Infini.

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×